La basilique de Notre Dame d’Afrique inaugurée après quatre ans de travaux de restauration

NOTRE DAME D'AFRIQUE

La basilique de Notre Dame d’Afrique, située sur les hauteurs d’Alger, a été ré ouverte officiellement aujourd’hui, après l’achèvement des travaux de restauration et de rénovation entamés en 2007.  La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence d’une forte délégation composée par  : 

  • Le ministre d’Etat, représentant personnel du chef de l’Etat, M. Abdelaziz Belkhadem

  • Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, M.Bouabdallah Ghlamallah.

  • Le wali d’Alger, M.Mohamed-Kebir Addou.

  • Le président-directeur général de Sonelgaz, M.Noureddine Bouterfa.

  • L’archevêque d’Alger, Le jordanien  Ghaleb Bader,

  • La chef de la délégation de l’Union européenne à Alger, Mme Laura Baeza.

  • Les présidents de Conseil régionaux du sud de la France Michel Vauzelle et Jean-Noël Guérini,

  • Le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin

  • Plusieurs ambassadeurs étrangers étaient également présents

L’opération de restauration de la basilique pourrait servir, selon le wali d’Alger, d’exemple pour des opérations similaires à d’autres sites et monuments historiques que recèle l’Algérie dans le but de les revaloriser. Pour l’archevêque d’Alger, Notre Dame d’Afrique se veut « avant tout un lieu ouvert à tous, dont les principes sont fondés sur le respect mutuel et la solidarité partagée« . « Le monde est souvent confronté à l’individualisme. L’homme a besoin de trouver des havres de paix et des espaces de dialogue. 

La basilique Notre-Dame d’Afrique est la « sœur » de Notre Dame de la Garde à Marseille (France), à laquelle elle fait d’ailleurs face à travers la Méditerranée et qui a aussi été restaurée par la même équipe. Le chantier, commencé en 2007, a duré trois ans. Mais la décision de restaurer la basilique, construite en 1850 par les colons français, a été prise dès 2003, après le séisme de Boumerdes. 

Déjà en mauvais état, l’édifice avait souffert de l’onde de choc du tremblement de terre et devenait même dangereux pour les visiteurs. L’association diocésaine d’Alger mandate donc la wilaya d’Alger pour assurer la maîtrise d’ouvrage des travaux. Celle-ci fait appel à l’architecte Xavier David qui vient d’achever la rénovation de la basilique Notre Dame de la Garde de Marseille. Avec l’entreprise spécialisée française Girard, retenue sur appel d’offres, il programme les travaux en trois tranches. Pour sa restauration, L’UE a versé un million d’euros, la ville de Marseille 1.08 M euros, l’Etat algérien et l’Etat français un demi-million chacun, et la région Provence Alpes Côtes d’Azur, la ville de Marseille, le département des Bouches du Rhône, la France, l’Union européenne, des entreprises mécènes algériennes et françaises, comme Cevital, Sonelgaz, N.C.A, le groupe Mehri, Total ou Natixis, et grâce à des dons de particuliers à hauteur de 35%. 

 


2 commentaires

  1. aimed dit :

    ca represente l’histoire d’Alger ,un paysage paradisiaque la casbah d’un coté et notre dame d’afrique de l’autre ,c’est vraiment un monument historique à sauvegarder.

  2. MINOUX dit :

    Absolument superbe.
    Il me tarde de la découvrir en réalité.

Répondre

greenearthesa |
Collectif des Sans Papiers ... |
akwateam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lalogeuse
| CFTC Schindler ascenseurs
| LES POMPIERS DE VERZENAY