le début du ramadhan 2010

ramadhan

L’Association Sirius d’Astronomie tient à travers ce communiqué à informer le public sur les données astronomiques relatives à la nouvelle Lune du mois de ramadhan 1431 qui détermine le début du mois de carême. Nous soulignons emphatiquement cependant que seul le Comité des croissants lunaires du ministère des Affaires Religieuses est habilité à émettre la Fatwa sur la date effective du début du ramadhan.

 

La conjonction du mois lunaire correspondant au début du ramadhan 1431 aura lieu le mardi 10 août 2010 à 4 h 08, heure d’Algérie, ce qui rendra impossible l’observation du croissant lunaire d’Algérie ce jour-là lors du coucher du soleil. En effet, la lune se trouvant directement au dessus de l’horizon après le coucher du soleil et pour une période si courte (5 mnn à Alger) que, de l’avis unanime de la communauté astronomique, ce croissant sera rigoureusement invisible à l’œil nu et même à l’aide d’instruments optiques. Toute prétention d’avoir vu le croissant le mardi soir ne peut être que rejetée et considérée comme erronée.

 

Il découle de l’impossibilité de l’observation visuelle du croissant lunaire le mardi 10 août à partir de toutes les locations d’Algérie, que le 1er du ramadhan ne pourra donc être le mercredi 11 août. La complétion du mois de chaâbane à 30 jours impose dès lors que l’on débute le mois de jeûne le jeudi 12 août à la grâce de Dieu. La seule possibilité pour que l’on débute le ramadhan le 11 août est sur la base de l’occurrence de la conjonction avant le coucher du Soleil et non sur la base d’une visibilité directe qui encore une fois est impossible astronomiquement.

 

Notons que même d’ Afrique du Sud, et contrairement aux années précédentes, où la lune se couchera verticalement au lieu de frôler l’horizon, sa proximité de l’horizon rendra vaine son observation directe. C’est seulement d’Amérique du Sud que le croissant pourrait être observé à l’œil nu le 10 août, mais la différence de longitude avec nous est telle qu’il est pratiquement impossible de prendre en considération une éventuelle observation du croissant ce jour là.

 

Ces considérations sont valides pour l’Algérie ainsi que pour tous les pays pour lesquels le 29 du chaâbane est le 13 juillet, soit la plupart des pays arabes.

 

Pour les pays tels que le Pakistan et le Maroc qui ont débutés le mois de chaâbane le 14 juillet, le 29 du chaâbane étant le 11 août, et vu que la visibilité du croissant devrait être aisée ce jour là, ils devraient toutefois commencer le mois de jeûne avec nous soit le 12 août.
Notons que ces données sont en parfait accord avec les rapports et communiqués sur le sujet émanants des différentes instances scientifiques de par le monde. Nous mentionnerons en particulier l’ICOP (Islamic Crescents’ Observation Project) (http://www.icoproject.com), l’Institut National des Recherches Astronomiques et Géophysiques du Caire, 1′IMCCE (Ex Bureau des Longitudes) à Paris, le South African Astronomical Observatory (SAAO) d’Afrique du Sud, et l’US Naval Observatory (Virginia, USA).

 

Notons que le croissant de l’aube du chaâbane pourra être vu assez facilement le lundi 9 août de l’horizon est avant le lever du soleil, ce qui est une autre manière de s’assurer de l’impossibilité de l’observation du croissant le lendemain 10 août au soir. Notons aussi que la planète Mercure se trouvera au dessus de l’horizon ouest mais plus au sud et qu’il est impératif de ne pas la confondre malgré son aspect ponctuel avec la Lune qui, encore une fois, ne sera pas visible ce 10 août.
Bon Ramadhan à tous, et que Dieu accepte durant ce mois notre jeûne et nos dévotions. 

 

Pour rappel, d’autres scientifiques se sont prononcés, la semaine passée, en faveur d’un début de Ramadhan le mercredi 11 août. C’est le cas de M. Bonatiro, qui a rappelé que pour peu que les conditions de visibilité soient bonnes durant la journée du 10, le croissant annonciateur du mois de jeûne sera aperçu. 

 

C’est également le cas de deux scientifiques égyptien et koweïtien qui ont avancé cette date. Quant au projet islamique d’observation du croissant (IPOC), basé à Abou Dhabi et regroupant 400 membres parmi les scientifiques, chercheurs, experts et amateurs d’astronomie, il a conclu que même s’il ne sera pas possible de l’observer le soir à l’œil nu ou à l’aide de télescopes en Asie, en Europe et en Afrique, il y a cependant une forte probabilité d’observation du croissant lunaire le jour même, c’est-à-dire le 10 août, grâce à une nouvelle technique d’imagerie numérique, utilisant un télescope équipé d’une caméra vidéo spéciale, le tout contrôlé par ordinateur. Les chercheurs se sont basés sur l’expérience le 12 juillet dernier et qui a permis l’observation du croissant annonçant le début de chaâbane de l’année 1431. Toutefois, ces scientifiques, dont le but est de généraliser cette méthode d’observation, attendent que les hommes du culte l’approuvent conformément à la Chariâa. 

 

greenearthesa |
Collectif des Sans Papiers ... |
akwateam |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lalogeuse
| CFTC Schindler ascenseurs
| LES POMPIERS DE VERZENAY